J’ai pris de l’ibuprofène pour un mal de tête, mais je me suis rendu compte après coup que la date de péremption indiquée sur le Est-il sécuritaire de prendre des médicaments périmés?

Le 15 juin 2017

Il est improbable que l’ibuprofène que vous avez pris après la date de péremption vous cause du tort, mais ce médicament a peut-être perdu de son efficacité pour le soulagement de votre mal de tête. Les médicaments ne se dégradent pas comme le pain ou le lait, mais cela ne signifie pas que la prise de médicaments périmés présente une innocuité totale.

La date de péremption est fixée par le fabricant et indique que le produit est utilisable au plus tard à cette date. Il s’agit du dernier jour auquel le fabricant garantit que le médicament conserve ses principes actifs (son efficacité), sa pureté et ses caractéristiques physiques. Les fabricants de médicaments effectuent une foule de tests pour assurer l’innocuité et l’efficacité de leurs produits, notamment des tests de stabilité qui servent à déterminer les dates de péremption. Ces tests visent à établir si le médicament conservera son efficacité pendant une période donnée, et non à vérifier le laps de temps dans lequel le médicament perdra ses principes actifs. De plus, la date est valide sous réserve que le médicament soit conservé dans les conditions recommandées.

Le format de la date de péremption indiquée sur les médicaments en vente libre, comme l’ibuprofène, est en général le mois et l’année, étant entendu que le médicament sera sûr jusqu’au dernier jour de ce mois, à moins qu’un jour précis ne soit indiqué. Dans le cas des médicaments sur ordonnance, la date de péremption ne figure généralement pas sur l’étiquette apposée par la pharmacie; cette information est indiquée par le fabricant. Il incombe au pharmacien de calculer votre provision d’un médicament et de s’assurer que votre traitement prendra fin avant la date de péremption. Si vous voulez connaître la date de péremption d’un médicament sur ordonnance, vous pouvez vous renseigner à ce sujet.

Des tests ont été effectués sur des médicaments périmés, notamment des médicaments dont les dates de péremption remontaient à des dizaines d’années, pour déterminer s’ils étaient encore efficaces et sûrs. Constat intéressant : les médicaments présentaient encore une concentration relativement élevée d’ingrédients actifs; cependant, le degré de concentration variait selon le type de médicament, les conditions de conservation et le genre d’emballage. Certains médicaments peuvent conserver leurs principes actifs longtemps après la date de péremption fixée, alors que d’autres perdent en efficacité.

Si vous envisagez de prendre un médicament dont la date de péremption est échue, rappelez‑vous que son efficacité ne sera peut-être pas aussi grande qu’avant cette date. Tenez compte de la raison pour laquelle vous prenez un médicament : si vous voulez soulager un mal de tête, les bienfaits que vous en retirerez seront peut-être moins grands si son efficacité est amoindrie. En revanche, si vous avez une infection, il est important que l’efficacité de l’antibiotique soit optimale. Bref, si vous prenez par inadvertance un produit périmé, il ne sera vraisemblablement pas dangereux, mais vous n’aurez aucun moyen de savoir s’il est efficace.

Si vous avez à la maison des médicaments – sur ordonnance ou en vente libre – périmés, il serait bon de les apporter à la pharmacie pour qu’ils soient détruits en toute sécurité.