Your SEO optimized title

douleur dans le bas du dos

Le 19 février 2018

J’ai toujours soulagé mes douleurs occasionnelles dans le bas du dos par de la chaleur, du repos et parfois un analgésique. Dans mon nouvel emploi, je suis assis presque toute la journée. Maintenant, le mal de dos est constant. Que me suggérez-vous?

Environ 80 % des gens souffriront de douleurs dans le bas du dos au cours de leur vie, et il semble que vous fassiez partie de ces 80 %. Pas de chance.

La bonne nouvelle, par contre, c’est qu’en général ça ne dure pas. Le mal de dos s’estompera de lui-même et peut être pris en charge grâce à des analgésiques en vente libre, de la chaleur ou des pochettes isothermes et, bien sûr, en restant actif. Bien des gens croient que le repos est une bonne façon de calmer les maux de dos mais, en réalité, un repos prolongé en position couchée et l’immobilité peuvent aggraver la douleur.

Malheureusement, de 20 à 25 % des gens finiront par souffrir de douleurs dans le bas du dos chroniques, c’est-à-dire de douleurs qui durent plus de trois mois. Le traitement de ces douleurs chroniques est complexe et exige une approche personnalisée. Si votre douleur est désormais constante, je vous suggère de consulter un médecin pour qu’il vous prescrive un traitement établi selon votre état de santé. Les options de traitement varient, de même que leur degré d’efficacité et les risques qu’elles comportent, y compris la prise d’opioïdes comme l’oxycodone.

À l’évidence, cette question suscite aujourd’hui bien des débats. Certes, les opioïdes sont très efficaces pour soulager certains types de douleur (comme la douleur cancéreuse, la douleur postchirurgicale ou une blessure grave), mais leur efficacité dans le traitement des douleurs chroniques non liées au cancer n’a pas encore été prouvée de façon concluante. En revanche, les risques associés à l’utilisation d’opioïdes à long terme sont bien établis, dont la dépendance, la surdose et la mort (dont les cas signalés dans les médias sont tristement trop nombreux). De plus, selon de nouvelles données, l’utilisation prolongée d’opioïdes peut rendre les gens plus sensibles à la douleur – un trouble appelé hyperalgésie aux opioïdes. C’est donc dire qu’au fil du temps, les gens doivent augmenter la dose d’opioïdes qu’ils prennent pour soulager la douleur. Vous l’aurez compris : plus la dose est élevée, plus le risque de dépendance, de surdose et de décès augmente.

Bien que les opioïdes puissent encore jouer un rôle dans le traitement de certains patients, les médicaments non opioïdes sont plus sûrs et, dans bien des cas, plus efficaces pour soulager le mal de dos chronique. Par ailleurs, tout laisse à penser que la physiothérapie et les programmes d’exercices visant à accroître la souplesse et à renforcer le bas du dos ainsi que les muscles abdominaux, dont le yoga et le Pilates, contribuent non seulement à soulager la douleur mais aussi à la prévenir.

Pour ce qui est de votre situation, il semble que votre douleur soit aggravée par la position assise prolongée, qui exerce une pression sur les muscles de votre dos. Je vous suggère de changer de position régulièrement durant la journée et de bouger plus. Par exemple, tenez-vous debout pendant que vous parlez au téléphone ou durant une réunion, et allez marcher à l’heure du dîner. Des choses bien simples, mais qui peuvent vraiment vous aider.