Your SEO optimized title

Mise à jour sur le COVID-19 du 23 mars : Message de Zahid Salman, président et chef de la direction de GSC

Le 23 mars 2020

Depuis ma dernière communication, notre environnement ne cesse de changer à un rythme incroyable. Je m’étais engagé à faire le point régulièrement sur les sujets qui pourraient avoir des répercussions sur l’expérience des services aux clients.

À cet égard, la présente communication portera principalement sur un sujet qui préoccupe actuellement de nombreux Canadiens, soit l’accès des membres des régimes à l’assurance-voyage durant la crise du COVID-19. Le premier ministre Justin Trudeau a demandé aux voyageurs canadiens de rentrer chez eux, mais nous sommes tous au courant de la situation de nombreuses personnes qui ne parviennent pas à le faire pour des raisons indépendantes de leur volonté; par conséquent, le premier ministre a reconnu samedi que certains Canadiens ne pourront probablement pas rentrer chez eux pendant cette crise. De plus, nombre d’employeurs mettent un frein aux voyages d’affaires afin d’aider à enrayer la propagation du virus, mais certains Canadiens qui fournissent des services essentiels n’ont pas le choix de continuer à voyager.

Chez Green Shield Canada, nous croyons qu’il nous incombe de faire de notre mieux pour offrir du soutien dans de telles situations, et nous voulons ainsi indiquer les exceptions que nous adopterons pour gérer l’assurance-voyage dans ce contexte, dans l’intention de donner une certaine tranquillité d’esprit aux Canadiens touchés et bénéficiant de notre protection. Ces exceptions s’appliqueront à la fois à nos régimes collectifs et individuels :

  • La limite du nombre de jours de voyage d’un membre du régime sera prolongée indéfiniment (c’est-à-dire, son assurance continuera d’être en vigueur) s’il a voyagé avant la diffusion de l’avertissement le 13 mars, qu’il est maintenant en quarantaine et que sa protection voyage aurait expiré durant son voyage. Auparavant, seule l’hospitalisation d’un membre du régime permettait une telle prolongation.
  • La limite du nombre de jours de voyage d’un membre du régime sera prolongée indéfiniment s’il a voyagé avant la diffusion de l’avertissement le 13 mars, qu’il ne peut se procurer un transport pour rentrer chez lui et que sa protection voyage aurait expiré durant son voyage. Auparavant, seule l’hospitalisation d’un membre du régime permettait une telle prolongation.
  • Si un membre du régime a quitté le pays avant ou après la diffusion de l’avertissement et qu’il traverse la frontière pour des raisons d’emploi jugées comme voyage « essentiel » (p. ex., camionneurs, travailleurs de compagnies aériennes et professionnels de la santé), il peut utiliser sa protection voyage pour toute urgence médicale imprévue, y compris un traitement nécessaire contre le coronavirus. Toutes les autres limites et exclusions du régime de protection voyage demeurent en vigueur.

Pour obtenir plus de détails à ce sujet et sur d’autres cas pour les voyages, je vous conseille de consulter en ligne le Centre d’assistance de GSC, accessible aux Services en ligne des membres du régime, à l’application mobile GSC à votre portée et à notre site Web d’entreprise.

Enfin, pour donner suite à ma dernière communication sur nos efforts déployés pour que les équipes de GSC travaillent de chez eux plutôt que dans nos bureaux dans tout le Canada, nous avons maintenant géré complètement cette transition et disposons d’un personnel virtuel, lequel est vraiment engagé comme toujours à répondre aux besoins des membres des régimes, et ce même en cette période exigeante.  

Jusqu’à ma prochaine communication, j’aimerais vous présenter mes meilleurs vœux de santé et sécurité… et meilleures pensées de toutes nos équipes.   

Sincèrement,

Zahid Salman, président et chef de la direction

 Veuillez cliquer ici pour consulter les mises à jour précédentes de Zahid sur le COVID-19