Top synchro : Améliorer l’observance en synchronisant les cycles de renouvellement des ordonnances

Le 4 mars 2016

Depuis quelque temps, on parle davantage d’une nouvelle approche conçue pour aider les personnes atteintes de maladies chroniques à mieux observer leur traitement pharmacologique : la synchronisation des renouvellements des ordonnances. Cela peut paraître compliqué, mais il s’agit simplement de renouveler simultanément les ordonnances des différents médicaments que prennent les personnes atteintes de maladies chroniques.

Les membres du régime atteints de maladies chroniques ne sont pas disciplinés

GSC a constaté à maintes reprises que les membres du régime atteints de maladies chroniques sont peu fidèles à leurs traitements pharmacologiques. De nombreuses personnes s’abstiennent carrément de suivre leur traitement. Par exemple, 88 % des membres du régime font exécuter leur ordonnance, mais seulement 76 % d’entre eux prennent réellement leurs médicaments et 47 % seulement continuent de les prendre1.

Prise de plusieurs médicaments = observance moins grande

Il est attesté que plus la quantité de médicaments pris est élevée, moins le patient observe sa pharmacothérapie2. Cela tient en partie au fait que le patient doit effectuer le suivi de ses renouvellements et multiplier ses visites à la pharmacie pour obtenir ses médicaments. C’est pourquoi les personnes qui prennent plusieurs médicaments pour le traitement de maladies chroniques ont intérêt à synchroniser les renouvellements de leurs ordonnances.

Marche à suivre (simple) pour synchroniser les cycles de renouvellement

Les membres du régime qui prennent plusieurs médicaments pour le traitement de maladies chroniques renouvellent en général leurs ordonnances selon des cycles différents, ce qui les oblige à se rendre chaque fois à la pharmacie. Par exemple, une personne renouvelle une ordonnance le premier jour du mois, une deuxième le 12e jour et une troisième une semaine plus tard. Cela l’oblige à se rendre à la pharmacie trois fois.

En s’entendant avec son pharmacien, cette personne peut synchroniser les cycles de renouvellement et aller chercher tous ses médicaments en même temps. Cette méthode, qui amène le pharmacien à exécuter des ordonnances pour une courte période afin de synchroniser les cycles, peut être difficile à gérer au début parce que le pharmacien devra peut-être délivrer certains médicaments en plus petites quantités pour faire coïncider les dates de renouvellement de toutes les ordonnances.

Une fois que les cycles de renouvellement ont été synchronisés, le patient peut se procurer tous ses médicaments à la même date. L’ajout de médicaments à la pharmacothérapie ou d’autres changements tels qu’une hospitalisation imprévue peuvent désynchroniser les cycles de renouvellement, ce qui nécessitera des efforts de la part du patient pour les synchroniser de nouveau. La synchronisation exige à de nombreux égards une constance qui doit être surveillée et maintenue, mais cette discipline présente de grands avantages pour les patients.

Synchronisation des renouvellements : Mode d’emploi

À titre d’exemple, voyons comment la synchronisation des renouvellements a été mise en place dans le cadre d’une étude américaine. La première étape a consisté à faire connaître le programme aux patients de pharmacies, après quoi ceux que cela intéressait ont obtenu un rendez-vous avec leur pharmacien pour synchroniser leurs renouvellements.

Pendant la rencontre de synchronisation :

  • Le pharmacien a posé des questions au patient au sujet des médicaments qu’il prenait pour évaluer sa thérapie et déterminer s’il convenait de la modifier. Par exemple, s’il était approprié de prévoir un emballage facilitant l’observance;
  • Le patient et le pharmacien ont convenu de la date à laquelle les renouvellements des ordonnances seraient synchronisés;
  • Le pharmacien a déterminé quelles étaient les ordonnances à exécuter pour une courte période en vue de faire coïncider les dates de tous les renouvellements;
  • La quantité de médicaments à fournir (p. ex., une provision pour 30 ou 90 jours) une fois que tous les cycles de renouvellement seraient synchronisés a été déterminée. La quantité dépendait de la préférence exprimée par le patient ou des exigences de la tierce partie;
  • Une estimation des coûts a été faite et la date ainsi que le mode de paiement ont été convenus;
  • Les patients ont eu la possibilité de poser des questions au sujet de leurs médicaments et du mode de synchronisation;
  • Enfin, les patients ont signé un formulaire de consentement.

Après la rencontre :

  • Selon la date de synchronisation retenue et le nombre de comprimés restants de chaque médicament, le pharmacien a exécuté les ordonnances pour une courte période et a délivré les médicaments;
  • Le patient ou le pharmacien a avisé le médecin que le patient était inscrit à un programme de synchronisation;
  • Un service centralisé de renouvellement des ordonnances a exécuté les ordonnances environ une semaine avant la date de synchronisation, et les problèmes liés aux médicaments ou aux garanties ont été réglés avant la livraison des médicaments à la pharmacie de détail fréquentée par le patient;
  • Trois jours avant la date de synchronisation, les patients ont reçu un rappel et les pharmaciens ont relancé les retardataires qui n’étaient pas venus chercher leurs médicaments;
  • Les changements apportés aux ordonnances ou les questions des patients étaient traités par un service centralisé de suivi des patients, avant la date de renouvellement suivante;
  • Les patients ont rencontré leur pharmacien chaque mois et, au besoin, ont reçu des services de gestion thérapeutique et de soutien additionnels3.

C’est avantageux sur toute la ligne

Les patients apprécient la commodité à long terme de la synchronisation, et celle-ci améliore l’observance chez les personnes atteintes de maladies chroniques, ce qui a un effet positif sur les résultats thérapeutiques. Il est attesté que les patients atteints de maladies chroniques qui ont synchronisé les renouvellements de leurs ordonnances sont plus enclins dans une proportion d’environ 30 % à observer leurs traitements que les patients qui ne sont pas inscrits à un programme de synchronisation4.

Du point de vue des pharmacies, la synchronisation des renouvellements permet de prévoir avec plus de précision le volume des ordonnances, et offre aux pharmaciens la possibilité d’interagir périodiquement avec les patients. De plus, les pharmaciens ont ainsi la latitude :

  • de fixer des rendez-vous aux patients;
  • de faire préparer les médicaments avant que les patients viennent les chercher;
  • d’appeler les patients pour leur rappeler leurs rendez-vous;
  • de profiter du rendez-vous pour offrir d’autres services tels que le programme SoutienPharmacien – Volet cardiovasculaire ou Volet désaccoutumance au tabac.

En plus d’être avantageuse pour les membres du régime et les pharmaciens, la synchronisation des renouvellements présente des avantages pour les régimes de garanties. Les membres du régime atteints de maladies chroniques qui sont inscrits à un programme de synchronisation observent leurs traitements pharmacologiques, et des études ont fait ressortir une corrélation directe entre l’observance et les résultats thérapeutiques. L’état de santé des membres du régime qui adhèrent plus rigoureusement à leurs traitements risque moins de se détériorer, et ces personnes sont moins susceptibles de recourir à des soins de santé en aval et d’assumer les coûts qui s’y rattachent5.

Le point sur la situation au Canada

Bien que la synchronisation des renouvellements soit une pratique solidement établie aux États-Unis, elle n’est offerte que depuis peu au Canada. L’adoption rapide de cette pratique aux États-Unis tient en partie aux cibles d’amélioration de la qualité fixées par des payeurs tels que Medicare. Un grand nombre de ces cibles sont liées à l’observance des traitements pharmacologiques par les membres des régimes. Par conséquent, les pharmacies se tournent vers la synchronisation des renouvellements dans le but d’améliorer l’observance et, partant, de relever leurs cotes de qualité. Les preuves des avantages de la synchronisation des renouvellements recueillies aux États-Unis convainquent maintenant les pharmacies du Canada de l’efficacité de cette approche.

Les partisans

Rexall a commencé à offrir des services de synchronisation des renouvellements au début de 2016 dans ses pharmacies à l’échelle du Canada. Ces services sont gratuits et s’adressent à tous les patient qui prennent plusieurs médicaments pour le traitement de maladies chroniques.

Bien que Rexall soit la première entreprise à avoir pris le départ, nous prévoyons que d’autres pharmacies lui emboîteront le pas au cours des mois et des années à venir, de sorte que la synchronisation des renouvellements deviendra un service standard.

Sources :

1« Medication Adherence: Its Importance in Cardiovascular Outcomes », P. Michael Ho, Chris L. Bryson, et John S. Rumsfeld, Circulation: American Heart Association, 2009. Consulté en mars 2016. http://circ.ahajournals.org/content/119/23/3028.full

2-4« Adherence and persistence associated with an appointment-based medication synchronization program », David Holdford et Timothy Inocencio, Journal of the American Pharmacists Association, nov./déc. 2013. Consulté en mars 2016. http://www.japha.org/article/S1544-3191(15)30403-9/fulltext

5« En renforçant l’adhésion des patients à leur traitement médicamenteux, les pharmaciens améliorent les résultats thérapeutiques et réduisent le coût des soins de santé », Le traducteur : Association des pharmaciens du Canada, hiver 2012. Consulté en mars 2016. http://www.pharmacists.ca/cpha-ca/assets/File/education-practice-resources/Translator2012V6-1FR.pdf