Le jargon des garanties vous déconcerte? Nous comprenons cela.

Nous allons vous expliquer en quoi consistent vos garanties pour que vous en tiriez le meilleur parti possible.

Faites votre choix parmi les sujets passionnants ci-dessous (ils le sont pour nous) pour connaître les termes usuels de votre régime de garanties.

GARANTIE DE REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS

Médicaments à action immédiate et médicaments d’entretien

Les médicaments à action immédiate sont utilisés pour traiter des pathologies ponctuelles ou de courte durée. Les médicaments d’entretien servent à traiter des pathologies chroniques ou de longue durée.

Consultez votre pharmacien ou médecin au sujet de la quantité de médicaments prescrits. Il peut vous recommander une provision plus importante de médicaments d’entretien, une fois écoulée votre provision initiale.

L’obtention d’une provision plus importante de médicaments d’entretien peut contribuer à réduire les frais d’exécution d’ordonnance, en plus de réduire le nombre de vos visites à la pharmacie.

Antibiotiques

Les médicaments utilisés pour combattre les infections causées par des bactéries sont inefficaces pour combattre des virus.

Les bactéries peuvent muter avec le temps et devenir plus résistantes. La prise injustifiée et trop fréquente d’antibiotiques ou l’arrêt précoce de la prise de la dose prescrite peut contribuer à accroître la résistance d’une bactérie. Il est donc important de toujours utiliser la dose complète qui a été prescrite et d’éviter de l’économiser en prévision d’une prochaine fois. Suivez les directives et si elles ne sont pas claires ou en cas de doute, demandez des précisions à votre médecin ou pharmacien. N’utilisez jamais d’antibiotiques qui ont été prescrits à quelqu’un d’autre.

Médicaments brevetés et médicaments génériques

Les médicaments génériques renferment les mêmes ingrédients médicamenteux actifs (les substances qui favorisent la guérison) que les médicaments de marque correspondants, et sont donc considérés comme des équivalents sur le plan thérapeutique. Cependant, les substances utilisées pour combiner les ingrédients actifs peuvent différer.

Au Canada, les médicaments génériques sont rigoureusement réglementés et doivent satisfaire à certaines normes cliniques avant que le pharmacien puisse les substituer aux médicaments de marque.

Dans la plupart des cas, les produits génériques coûtent moins cher et peuvent contribuer à réduire les coûts de votre régime de soins de santé. Demandez à votre professionnel de la santé de vous prescrire le médicament générique dans la mesure du possible.

Quote-part

Vous assumez une partie du coût de vos médicaments sur ordonnance en payant le même montant chaque fois (p. ex., 5 $) ou en payant un pourcentage du coût total (p. ex., 20 %). Si vous payez un pourcentage, nous vous encourageons à vous renseigner pour obtenir les meilleurs prix en ce qui concerne les frais d’exécution des ordonnances et les coûts des ingrédients.

Franchise

Certains régimes exigent que vous payiez un montant fixe chaque année avant que la couverture entre en jeu (p. ex., la première tranche de 100 $ des frais d’ordonnance).

Honoraires professionnels (ou frais d’exécution d’ordonnance)

Certains régimes de remboursement des médicaments plafonnent (ou limitent) le montant des frais d’exécution d’ordonnance qui vous sont remboursés. Dans ce cas, un montant fixe est versé pour les frais d'exécution facturés pour chaque ordonnance. En tant que membre du régime, vous serez tenu de payer la différence entre les frais plafonnés et les frais d’exécution d’ordonnance.

Coût des médicaments

Le coût total d’un médicament pour vous-même ou votre régime de remboursement des médicaments comporte un certain nombre d’éléments :

  •  Frais d’exécution d’ordonnance (voir ci-dessus);
  • Coût des ingrédients ou du fabricant– le prix de vente facturé par le fabricant du médicament;
  • Marge bénéficiaire du grossiste– la majoration par le grossiste du prix de vente du fabricant;
  • Marge bénéficiaire de la pharmacie– la majoration par la pharmacie du prix du fabricant ou du grossiste.


La tarification des médicaments varie selon la pharmacie, la région et la province. De plus, elle peut parfois différer selon que vous payez la pharmacie de votre poche ou que vous utilisez votre carte d’identification GSC pour acquitter seulement la partie non couverte par votre régime de garanties. Il est bon de se renseigner pour obtenir le meilleur tarif.

Numéro d’identification du médicament

Le numéro d’identification du médicament (DIN) est un numéro attribué par Santé Canada à un médicament avant son introduction sur le marché. Ce numéro à huit chiffres indique à l’utilisateur que le produit a été approuvé et qu’il est fabriqué et vendu légalement au Canada.

Observance de la pharmacothérapie

L’observance du traitement fait référence à la persistance (durée pendant laquelle vous prenez un médicament) et à l’adhésion au traitement (fidélité avec laquelle vous observez les directives applicables au médicament). Autrement dit, on parle de non-conformité à la pharmacothérapie lorsque vous ne prenez pas les bons médicaments au bon moment ni pendant la bonne durée. Il est extrêmement important d’observer la pharmacothérapie pour traiter efficacement une maladie et éviter les risques de complication.

 

Si vous pensez avoir de la difficulté à vous conformer à une prescription, discutez-en avec votre médecin ou pharmacien. Ou, si vous êtes inscrit aux Services en ligne, consultez le portail sur la gestion de la santé Changerpourlavie de GSC pour obtenir de l’aide.

Examen de l’utilisation des médicaments

Cet examen a lieu au moment où vous attendez l’exécution d’une ordonnance à la pharmacie (si vous participez à un régime de paiement direct des médicaments). Il s’agit d’un examen systémique en temps réel de l’ordonnance en question et de votre historique de demandes de règlement, qui est effectué pendant que vous attendez l’exécution de votre ordonnance. En cinq secondes, et avant l’exécution de l’ordonnance, nous sommes en mesure d’informer la pharmacie de l’existence d’une interaction médicamenteuse, de la réception du même médicament à une autre pharmacie, de l’obtention d’ordonnances multiples, du dédoublement de thérapies ou d’ingrédients ou de l’exécution trop précoce ou trop tardive d’une ordonnance. Si un risque pour la santé est détecté, nous envoyons une mise en garde au pharmacien, qui l’évaluera. ll pourra communiquer avec votre médecin ou vous donner des conseils. Parce qu’il favorise l’observance thérapeutique, l’examen de l’utilisation des médicaments permet d’assurer la conformité à une pharmacothérapie. Il permet au consommateur de mieux prendre conscience de l’importance de sa santé en favorisant son éducation et accroît sa sécurité tout en contribuant à réduire les coûts globaux du régime.

Liste de médicaments

Liste de médicaments couverts par votre régime provincial d’assurance-maladie, votre régime collectif ou votre régime individuel. Chaque régime établit sa propre liste de médicaments couverts.

Provision initiale limitée

Les nouvelles ordonnances sont exécutées en petites quantités pour commencer (p. ex., 30 jours). Cette mesure vise à éviter le gaspillage de médicaments coûteux si vous souffrez d’une intolérance au médicament ou désirez changer d’ordonnance avant d’avoir terminé la provision initiale des médicaments prescrits.

Produit de santé naturels

Souvent désignés par le terme « médecine complémentaire » ou « médecine douce », les produits de santé naturels (PSN) sont des substances utilisées pour rétablir la santé ou maintenir un bon état de santé. Les substances naturelles comprennent les vitamines et minéraux, les remèdes à base de plantes médicinales, la médecine homéopathique, la médecine traditionnelle, les probiotiques ainsi que d’autres produits tels que les acides aminés et les acides gras essentiels. Certains produits de santé naturels ont déjà été désignés au moyen d’un DIN par Santé Canada, mais sont désormais classés PSN. N’ayant plus de DIN, ils ne sont pas admissibles au régime de remboursement des médicaments de GSC, sauf indication contraire dans votre livret de prestations.

Réseau de pharmacies privilégiées (RPP) pour les médicaments de spécialité

Le réseau de pharmacies privilégiées (RPP) de GSC comprend un large éventail de pharmacies partout au Canada ainsi que divers médicaments de spécialité à coût élevé. Les membres du régime qui reçoivent une autorisation préalable pour un médicament de spécialité faisant partie du programme sont automatiquement inscrits au RPP et obtiennent le meilleur prix de la pharmacie du réseau de leur choix ainsi qu’un soutien personnalisé de la part de HealthForward, partenaire de GSC.

Médicaments sur ordonnance

Il s’agit des médicaments qui ont un numéro d’identification du médicament (DIN) et qui, en vertu de la loi, doivent être vendus sur ordonnance seulement et fournis au public par un pharmacien après le diagnostic et l’intervention d’un professionnel de la santé. Exemples : pénicilline, Imitrex, Ventolin et Tylenol no 3.

Autorisation préalable/autorisation spéciale

Certains régimes de remboursement des médicaments couvrent uniquement certains médicaments pour des problèmes de santé précis. Dans ces cas, une autorisation préalable doit être obtenue. Il se peut que votre médecin soit tenu de remplir un formulaire d’autorisation spéciale pour ces types de médicaments afin que votre régime puisse les couvrir.

Frais professionnels

Montant qu’une pharmacie exige en contrepartie de services professionnels, par exemple pour la consultation, le suivi d’une pharmacothérapie, la communication de renseignements sur des médicaments à un médecin ou la délivrance d’un médicament. Ces frais couvrent également les coûts de stockage des médicaments et de tenue à jour des dossiers de médicaments des patients. Les frais d'exécution d'ordonnance peuvent varier d'une pharmacie à l'autre, ce qui peut faire une grande différence pour le coût total. Si vous n’êtes pas satisfait des frais d’exécution facturés par votre pharmacie, n’hésitez pas à vous renseigner pour obtenir de meilleurs prix. (En Ontario, les pharmacies sont tenues d’afficher à la vue de tous les clients le montant moyen de leurs frais d’exécution d’ordonnance.)

Médicaments traditionnels et médicaments biologiques

L’une des principales différences entre les médicaments traditionnels et les médicaments biologiques réside dans la façon dont ils sont fabriqués. Les premiers sont synthétisés par voie chimique selon un procédé relativement facile à reproduire. Que l’on pense aux produits conçus à partir d’une recette. Les seconds découlent de cellules vivantes, de tissus ou de micro-organismes et font intervenir des procédés de fabrication rigoureusement contrôlés et beaucoup plus complexes qui sont propres à chaque médicament. Parce que les coûts de recherche, de fabrication, de stockage et de délivrance de ces médicaments sont plus élevés que dans le cas des produits pharmaceutiques, ils sont beaucoup plus coûteux. Selon les lignes directrices administratives de GSC (règles qui dictent comment nous payons les demandes de règlement), tous les régimes couvrent d’abord par défaut le médicament le plus efficace de sa catégorie sur les plans thérapeutique et économique. Vous pouvez recourir à un autre médicament de la catégorie uniquement si vous avez une réaction indésirable au premier médicament.

Prescripteur de médicaments

Le prescripteur doit être un médecin ou un autre professionnel de la santé autorisé à prescrire des médicaments dans l’exercice de sa profession dans sa province.

GARANTIES DE SOINS DENTAIRES DE BASE

Chirurgie buccale mineure

Extraction (littéralement, le fait d’extraire une dent), y compris l’extraction simple ou complexe de dents, de dents incluses en partie ou en entier, de dents excédentaires positionnées de façon inhabituelle ou de racines résiduelles.

Radiographie interproximale

Radiographie latérale mettant en évidence la région de la couronne des dents supérieures et inférieures.

Examens buccaux complets

Lors d’un examen périodique ou d’un examen de rappel, votre dentiste sait comment détecter des problèmes de santé buccale que vous ne pouvez pas toujours voir ou ressentir, des problèmes tels que la détérioration d’obturations, les signes précoces d’une maladie des gencives ou d’un cancer buccal ainsi que d’autres problèmes susceptibles de nuire à votre santé générale.

Nettoyage des prothèses

Suppression de la plaque, du tartre et des taches des prothèses amovibles.

Radiographie panoramique

Radiographie simple de la bouche entière (mâchoires supérieure et inférieure).

Scellement des sillons et des fissures des molaires permanentes

Un matériau est placé dans les sillons et les fissures des dents pour prévenir ou interrompre les caries. Le traitement est admissible pour les molaires permanentes (c’est-à-dire les dents arrière) seulement, chez les enfants de 16 ans ou moins.

Examen de rappel

Examen d’entretien effectué une fois par année après l’examen buccal initial. Cet examen aide à prévenir la carie, les maladies des gencives ou d’autres problèmes dentaires qui sont peut-être survenus au cours de l’année. Une visite de rappel comprend habituellement un examen ainsi que les soins et services suivants :

 

  • Polissage : Lissage de la surface des dents dans le but de prévenir l’accumulation de plaque sur leur surface;
  • Détartrage : Suppression de la plaque dentaire et du tartre de la surface d’une dent.
Mainteneurs d’espace

Appareil de type orthopédique utilisé sur les dents des enfants dans le but de maintenir l’ouverture de l’espace pour assurer le développement adéquat de la dent permanente.

Application topique de fluorure

Le fluorure aide à prévenir la carie en renforçant l’émail (couche externe) des dents. Le fluorure favorise aussi le sain développement de l’émail des jeunes dents.

SOINS DENTAIRES DE BASE ÉTENDUS

Appareil contre le bruxisme

Appareil visant à prévenir le grincement et le serrement involontaires des dents.

Chirurgie buccale complète

Peut comprendre le déplacement chirurgical d’une dent, le remodelage et les retouches aux contours des dents, l’excision chirurgicale, l’incision chirurgicale, le traitement de fractures et le traitement de certaines malformations maxillo-faciales telles que kystes et tumeurs.

Traitement périodontique

Enlèvement des dépôts de calcium (plaque, tartre et pierre) entourant les dents au-dessus et au-dessous des gencives.

Traitement radiculaire

Traitement endodontique consistant à extraire le nerf. Il s’agit de l’extraction mécanique de la pulpe infectée (abcès/pus) de la couronne et de la racine, à l’aide de limes et d’alésoirs. Après le nettoyage mécanique et médical, le canal radiculaire est obturé et scellé.

Appareil de traitement du dysfonctionnement de l’ATM

Attelle destinée à corriger la position de la mâchoire inférieure par rapport au crâne. Cet appareil sert à traiter le syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur, soit des spasmes musculaires aigus qui seraient causés par une anomalie de l’articulé dentaire et qui pourraient être déclenchés par un stress psychologique. Les symptômes de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire) sont principalement des douleurs dans la région de l’oreille, des limites au chapitre de la mastication et de l’ouverture buccale et la production de bruits articulaires tels que cliquetis, craquage, tintement et bourdonnement.

SOINS DENTAIRES MAJEURS

Pont

Appareil conçu sur mesure et destiné à remplacer une ou plusieurs dents en prenant appui sur les dents voisines. Lorsqu’une dent perdue est remplacée par un pont, une couronne doit être installée sur chacune des dents situées de chaque côté de la dent perdue afin de servir de butée qui tiendra la prothèse dentaire (dents de remplacement) en place. Cette procédure est nécessaire lorsque la perte d’une dent permanente, attribuable à une carie, une maladie de la gencive, une blessure ou un accident, risque d’occasionner de nombreux problèmes graves aux dents voisines (qui peuvent se mettre à pousser de travers).

Couronne

Gaine ayant l’apparence d’une dent qui recouvre une dent soigneusement préparée à la recevoir. Une couronne sert à solidifier ou à restaurer une dent naturelle ou à en rehausser l’apparence. La couronne se place sur une dent individuelle un peu comme un dé à coudre sur un doigt. L’une de ses fonctions les plus courantes est de soutenir la dent lorsque la structure dentaire restante n’est pas suffisamment importante pour permettre une obturation. Une couronne peut également servir à protéger la structure d’une dent qui a été fracturée ou cassée.

Implants

Un implant dentaire est un cylindre en titane que le chirurgien dentiste place dans la cavité osseuse d’une dent manquante pour servir de fondation à une dent de remplacement. Le dentiste visse la dent de remplacement dans l’implant et amalgame les couronnes ou les ponts à l’implant ou aménage des ancrages spéciaux dans l’implant pour qu’une prothèse amovible puisse venir s’y fixer.

Prothèses dentaires ordinaires

Prothèses fabriquées à l’intention des personnes qui ont perdu toutes leurs dents, par opposition à une prothèse immédiate (fabriquée avant l’extraction des dents) ou à une prothèse hybride (ancrée sur les restes des dents ou sur des implants après traitement radiculaire, de façon à favoriser la stabilité de la prothèse).

APPAREILS ORTHODONTIQUES (BROCHES)

Appareils transparents

Solution de rechange esthétique aux appareils en métal classiques. Les broches transparentes, fabriquées en céramique ou en plastique, se marient davantage à la couleur naturelle des dents.

Appareils plaqués or

Ces appareils, fabriqués en acier inoxydable recouvert d’une couche d’or, sont souvent recommandés aux patients allergiques au nickel ou qui préfèrent l’aspect de l’or à celui de l’argent.

Appareils progressifs

Appareil d’alignement amovible transparent utilisé pour redresser graduellement les dents dans la position désirée. Généralement, les appareils progressifs n’interviennent pas dans les traitements orthodontiques complexes.

Appareils classiques

Il s’agit de la forme la plus classique de l’appareil, généralement fabriqué en acier inoxydable, parfois en combinaison avec un alliage de nickel-titane.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Clause de traitement équivalent

Clause jointe à toute protection comportant une garantie de traitement au moyen de couronnes ou de ponts et servant à déterminer le montant payable. Le dentiste traitant et le patient choisissent le type de traitement, mais le paiement de l’acte proprement dit est subordonné au principe du « traitement limité ». En fait, si deux actes permettent de traiter un même problème, le montant du paiement pourrait être fondé sur le coût du traitement le plus économique. La clause de traitement équivalent est un simple plafond monétaire; elle ne vise aucunement à dissuader le patient d’opter pour le traitement recommandé ou exécuté par son dentiste. Aux fins de l’application de cette clause, les deux types de traitement doivent être admissibles.

Facteur de réduction pour soins multiples

Lorsque le dentiste procède à de multiples obturations ou soins périodontiques au cours d’un même rendez-vous, il réalise des gains de temps et peut transmettre ces économies au patient sous forme d’honoraires réduits. Ce genre de réduction s’applique seulement lorsque six restaurations (obturations) ou plus ont lieu au cours d’un même rendez-vous. Si le dentiste n’a pas réduit ses honoraires pour ces soins multiples, nous rembourserons la première restauration telle que présentée, conformément au plan de traitement dentaire, mais nous réduirons les autres restaurations de 20%.

SOINS DE SANTÉ COMPLÉMENTAIRES

Soins dentaires consécutifs à un accident

Remboursement des frais de soins dentaires sur dents naturelles dispensés par un dentiste autorisé à exercer lorsque ces soins sont nécessaires par suite d’un coup direct reçu sur la bouche, et non à cause d’un objet placé intentionnellement ou non dans la bouche. L’accident doit survenir pendant que la protection est en vigueur. Vous devez aviser GSC immédiatement après l’accident, et le traitement doit être entrepris dans le délai indiqué dans votre livret de prestations.

Soins auditifs (appareils auditifs)

Un appareil auditif est un petit dispositif électronique intra-auriculaire ou épousant le contour de l’oreille. Il se compose de trois éléments de base, soit un microphone, un amplificateur et un haut-parleur. Il se peut que vous ayez besoin d’un appareil auditif si un spécialiste de l’audition a constaté que vous présentez une déficience de l’acuité auditive. Pour déterminer votre couverture en fonction de la structure de votre régime individuel, veuillez vous adresser au Centre de service à la clientèle.

Chaussures sur mesure

Des chaussures sur mesure vous sont prescrites si des chaussures orthopédiques normales (ou modifiées) ne vous conviennent pas en raison de la gravité de l’état de vos pieds. Il peut s'agir d'une difformité structurelle à la suite d’une maladie congénitale ou systémique, de l’arthrite, d’une blessure au pied, d’asymétrie, du vieillissement ou d’une amputation.

La fabrication de chaussures sur mesure exige du fournisseur un haut niveau d’expertise. Vous devez vous adresser à un fournisseur autorisé qui évaluera votre état, fera un moulage unique de vos pieds et fabriquera les chaussures sur mesure à partir de matières premières.

Transport d’urgence

Service professionnel d’ambulance terrestre ou aérienne qui vous conduit à l’hôpital le plus proche doté de l’équipement nécessaire pour vous dispenser le traitement nécessaire à la suite d’une blessure, d’une maladie ou d’un handicap physique grave.

Service de soins à domicile

Certains régimes couvrent les soins prodigués à domicile par un infirmier autorisé ou un infirmier auxiliaire autorisé. Ces soins sont admissibles à des prestations uniquement lorsqu’ils sont médicalement nécessaires et ne peuvent être prodigués par une personne professionnellement moins compétente. Certains régimes peuvent également autoriser le recours à un préposé aux services de soutien à la personne. Il est nécessaire d’obtenir l’autorisation préalable de GSC pour bénéficier de cette garantie.

Hospitalisation
  • Chambre individuelle– Hospitalisation en chambre individuelle dans un hôpital général public.
  • Chambre à deux lits– Hospitalisation en chambre comprenant au plus deux lits et une salle de bain commune.
  • Salle commune– Hospitalisation en chambre comprenant trois lits ou plus dans un hôpital général public.

Une fois votre congé de l’hôpital obtenu, rappelez-vous de demander à voir une copie de la facture des frais d’hospitalisation afin de vous assurer qu’on vous facture exactement les services que vous avez obtenus. Il peut arriver que l’hôpital envoie directement à GSC une demande de règlement pour une chambre à deux lits, sans avoir vérifié au préalable le type de chambre que vous avez réellement obtenu. Si le médecin demande que vous soyez hospitalisé dans une chambre individuelle ou à deux lits (installations privilégiées) pour des raisons médicales, ni vous ni GSC ne devriez être tenus de payer le supplément exigé pour ces chambres. Votre régime provincial d’assurance-maladie prendra en charge ces frais. GSC paiera pour les installations privilégiées (chambre individuelle ou à deux lits) uniquement si le patient a choisi ce type d’hébergement et a signé une demande en ce sens. Vous ne devriez pas non plus avoir à payer pour un hébergement en salle commune (trois lits ou plus), dans un service de soins intensifs, dans une unité de soins aux patients en phase critique ou dans une unité de soins en clinique externe pour chirurgie ambulatoire. Lorsqu’une mère et son nouveau-né occupent une même chambre, une seule demande de règlement doit être soumise.

Articles médicaux

Les articles médicalement nécessaires pour faciliter la mobilité ou corriger un problème médical peuvent être admissibles au titre d’un régime de garanties. Les articles qui ne sont pas de nature essentiellement médicale ou qui sont conçus pour offrir confort et commodité ne sont pas admissibles. L’autorisation d’un médecin peut être exigée pour divers articles médicaux, et une autorisation préalable peut être exigée pour certains articles médicaux. GSC ne rembourse pas les frais engagés pour du matériel médical usagé.

Services professionnels

Voici une liste de certains des fournisseurs de services paramédicaux (professionnels de la santé) les plus courants, accompagnée des services de santé professionnels qu’ils offrent. L’autorisation d’un médecin pourrait être exigée pour la demande de règlement initiale. GSC exige que le professionnel de la santé soit autorisé à exercer dans la province dans laquelle les soins sont prodigués.

  • Acupuncteur– L’acupuncture est une forme de médecine chinoise naturelle. L’acupuncteur a recours à des aiguilles qu’il insère dans la peau du patient, dans des zones précises de son corps, dans le but de concentrer l’énergie réparatrice sur les points à guérir. L’acupuncture vise à améliorer l’humeur et le niveau d’énergie du patient, à soulager la douleur et à rétablir le fonctionnement des zones touchées.
  • Podologue– Le podologue évalue et traite les troubles des pieds, notamment les difformités, lésions cutanées, cors, durillons et verrues ainsi que les troubles des ongles.
  • Chiropraticien– Les chiropraticiens sont des professionnels de la santé formés pour diagnostiquer des troubles liés à la colonne vertébrale et d’autres articulations du corps, et les traiter au moyen de manipulations visant à corriger l’alignement de la colonne vertébrale. Ils traitent principalement les troubles liés à des douleurs au dos, au cou et à la tête. Les chiropraticiens donnent également aux patients des conseils sur les exercices et l’alimentation à privilégier pour remédier à leurs problèmes.
  • Diététiste– Les diététistes sont des professionnels de la santé agréés qui peuvent fournir des conseils sur la nutrition, les aliments et des choix alimentaires sains. L’appellation nutritionniste n’est pas interchangeable avec celle de diététiste : les diététistes sont tous des nutritionnistes, mais les nutritionnistes ne sont pas tous des diététistes agréés.
  • Massothérapeute– Un massothérapeute manipule les tissus mous du corps dans le but de soulager les tensions musculaires et l’inconfort corporel. Les massothérapeutes autorisés mettent à profit leur connaissance approfondie de l’anatomie, physiologie et pathologie pour manipuler scientifiquement les tissus mous de manière à rompre le cycle de la douleur et obtenir des résultats. La massothérapie peut contribuer à soulager les douleurs causées par des spasmes musculaires, des tensions dans le cou et le dos, la fatigue des mains et des pieds, des maux de tête, des blessures liées à la pratique d’un sport, etc.
  • Naturopathe– La naturopathie allie les connaissances scientifiques modernes sur la santé aux remèdes naturels traditionnels. La philosophie à la base de la naturopathie consiste à traiter la cause sous-jacente à la maladie. Les symptômes sont considérés comme des signes avant-coureurs de dysfonctionnement dans le corps et de mauvaises habitudes de vie. De nombreuses personnes rendent régulièrement visite à un naturopathe pour savoir comment rester en santé. Les naturopathes aident leurs patients à gérer leurs préoccupations face à divers problèmes de santé, qu’il s’agisse d’allergies, de problèmes digestifs ou de dépression ou de maladies plus graves. Les suppléments et remèdes ne sont pas admissibles au titre des régimes de GSC.
  • Ostéopathe– L’ostéopathe traite les maladies par la manipulation des os. L’ostéopathie s’appuie sur la théorie selon laquelle le corps produira les remèdes nécessaires à sa protection du moment que les os sont correctement alignés et qu’ils n’exercent aucune pression sur les nerfs. Les ostéopathes traitent leurs patients en ayant recours à des exercices d’étirement en douceur, à des massages et à des techniques de mobilisation des articulations destinés à soulager les symptômes. Souvent, les patients sollicitent les services d’un ostéopathe pour obtenir le soulagement de douleurs dorsales ou de problèmes d’articulations ankylosées, de maux de tête, de douleurs arthritiques, de fatigue ou de troubles digestifs.
  • Physiothérapeute– Le physiothérapeute a recours à ses connaissances approfondies du fonctionnement du corps de même qu’à ses compétences cliniques pratiques pour diagnostiquer et traiter des blessures et des maladies. Il s’applique à optimiser la force, la mobilité et le bien-être de ses patients. Le physiothérapeute prescrit des exercices personnalisés et enseigne aux patients les étapes essentielles du rétablissement.
  • Podiatre– La podologie est une branche spécialisée de la médecine qui s’intéresse principalement à l’étude et aux soins des pieds et des chevilles. Le podiatre s’applique à prévenir, diagnostiquer et traiter les problèmes touchant cette partie du corps par des moyens médicaux, chirurgicaux ou autres.
  • Psychologue– La psychologie est l’étude scientifique de l’esprit humain et de ses fonctions. Les psychologues fournissent des services de consultation et de psychothérapie aux patients aux prises avec des problèmes d’adaptation à la vie et de comportement, des troubles émotionnels ou des maladies mentales. Ils traitent les personnes de tous âges ainsi que les familles ou les groupes.
  • Orthophoniste – L’orthophoniste s’emploie à prévenir, déceler et traiter les troubles de communication et de déglutition, et à donner aux patients et à leur famille des conseils liés au problème traité. Les orthophonistes évaluent les besoins individuels du patient et mettent en œuvre des programmes personnalisés de rééducation de la parole et du langage pour encourager le développement d’une communication efficace.
Chaussures orthopédiques

Les chaussures orthopédiques ont pour fonction de répondre à un besoin thérapeutique, par une correction ou un soutien, résultant de la difformité du pied ou d'une anomalie de la jambe, du genou ou de la cheville. Elles doivent être fabriquées par des ateliers de chaussures orthopédiques reconnus. La chaussure peut être modifiée ou ajustée en fonction de votre pied.

Les chaussures orthopédiques peuvent être prescrites en cas de difformité osseuse, de troubles neurologiques comme la sclérose en plaques, d’ostéoarthrose et de complications podologiques attribuables au diabète.

Si on vous prescrit des chaussures orthopédiques, vous devez vous rendre chez un fournisseur autorisé ayant les compétences nécessaires pour évaluer votre état et pour concevoir, modifier et ajuster des chaussures orthopédiques.

Orthèses (sur mesure)

Une orthèse sur mesure est une semelle amovible portée à l'intérieur d'une chaussure et fabriquée à partir d'un moulage en trois dimensions de votre pied. Elle doit être fabriquée au moyen de matières premières et spécialement adaptée à vous. L'orthèse sur mesure vise à soutenir et à aligner, à éviter ou corriger toute anomalie du pied ou encore à améliorer le mouvement du pied.

L'orthèse est prescrite pour traiter un problème médical diagnostiqué, tel qu'une faiblesse structurelle ou une déformation de vos pieds ou de vos jambes, et pour traiter des blessures consécutives à un traumatisme, un syndrome de surutilisation et des complications causées par des maladies telles que le diabète.

Si on vous prescrit des orthèses sur mesure, vous devez vous rendre chez un fournisseur autorisé qui a les compétences nécessaires pour évaluer votre état et pour concevoir, fabriquer et ajuster des orthèses.

Les renseignements sur la politique de GSC sur les orthèses et les chaussures orthopédiques figurent dans notre FAQ et notre glossaire.

Raisonnable et habituel

Il s'agit du montant « raisonnable » du remboursement déterminé par GSC pour un article ou un service médical. GSC établit des tarifs raisonnables et habituels pour tous les soins de santé et tous les équipements médicaux importants couverts. Nous déterminons nos tarifs raisonnables et habituels après examen des montants facturés, des tarifs des fabricants et des tarifs des régimes provinciaux et des associations. Dans tous les cas, nous remboursons le montant unitaire par appareil ou par service le moins élevé entre celui soumis et celui permis, selon notre politique de tarifs raisonnables et habituels (qui est révisée chaque année).

Soins de la vue

Voici certains services et produits que vous pourriez utiliser si vous bénéficiez de la garantie des soins de la vue :

 

  • Lunettes ou lentilles cornéennes d’ordonnance;
  • Pièces de rechange de lunettes vendues sur ordonnance;
  • Lentilles cornéennes médicalement nécessaires lorsque l’acuité visuelle ne peut être corrigée à au moins 20/40 dans le meilleur œil au moyen de lunettes classiques;
  • Lunettes de soleil à lentilles planes prescrites par un praticien pour le traitement de maladies ou de problèmes ophtalmiques.

Certains régimes acceptent également de rembourser une partie des frais engagés pour une chirurgie des yeux au laser plutôt que de verser des prestations pour soins de la vue (au même niveau de prestations). La correction de la vue au laser vise à corriger des troubles de la vue courants tels que la myopie (brachymétropie), l’hypermétropie et l’astigmatisme (distorsion des objets vus de loin).

COMPTE DE FRAIS POUR SOINS DE SANTÉ

En quoi le compte de frais pour soins de santé (CFSS) consiste-t-il?

Votre CFSS est un compte provisionné par votre employeur et destiné à régler des frais de soins médicaux et dentaires non couverts par votre régime de garanties collectif ou votre régime provincial d’assurance-maladie.

Comment utiliser votre compte de frais pour soins de santé (CFSS)

Selon la structure de votre régime de garanties collectif, votre employeur dépose un montant prédéterminé dans votre CFSS, après quoi vous utilisez ces fonds pour effectuer toute dépense admissible que vous jugez importante. Chacun est libre d’utiliser les fonds comme il l’entend et de profiter de la souplesse et de la commodité offertes par le CFSS.


Sont admissibles au CFSS toutes les dépenses admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux en vertu des lignes directrices sur l’impôt sur le revenu de l’Agence du revenu du Canada (ARC), telles que :

  • les paiements à des médecins, hôpitaux, orthodontistes, etc.;
  • les membres artificiels, les dispositifs d’aide et autres équipements médicaux;
  • les lunettes et lentilles cornéennes;
  • la thérapie réadaptative;
  • les prothèses dentaires.
Voici comment soumettre une demande de règlement au titre du CFSS

Les demandes de règlement au titre du CFSS peuvent être soumises directement à GSC aux Services en ligne des membres du régime. C’est simple et rapide. OU, si vous le préférez, vous pouvez soumettre votre demande de règlement par la poste. Vous n’avez qu’à suivre les étapes ci-après :

  1. Appelez notre Centre de service à la clientèle au 1 888 711-1119 pour recevoir un formulaire de demande de règlement. Si vous voulez obtenir un formulaire de demande de règlement personnalisé prérempli, inscrivez-vous aux Services en ligne des membres du régime;
  2. Remplissez le formulaire de demande de règlement et signez-le à l’endroit prévu. N’oubliez pas d’inscrire votre numéro d’identification GSC (figurant sur votre carte d’identification GSC). Si la demande de règlement concerne une personne à charge, indiquez son numéro d’identification (qui figure aussi sur votre carte d’identification GSC);
  3. Assurez-vous aussi d’inclure les reçus originaux et n’oubliez pas d’en conserver une copie pour vos dossiers;
  4. Vérifiez, deux fois plutôt qu’une, que vous avez fourni votre adresse postale au complet, puis faites parvenir le formulaire à l’adresse de GSC inscrite sur celui-ci dans les 12 mois suivant la date de réception des soins.

Pour obtenir la liste des dépenses admissibles, cliquez ici. Vous pouvez aussi consulter le site Web de l’ARC pour obtenir la liste des crédits d’impôt pour les dépenses médicales, car ce site indique les dépenses admissibles au titre de votre CFSS.

COMPTE DE DÉPENSES PERSONNELLES

En quoi le compte de dépenses personnelles (CDP) consiste-t-il?

Votre CDP est un compte provisionné par votre employeur et destiné à régler les frais d’une gamme d’articles ou de services non couverts par votre régime de garanties collectif ou votre régime provincial d’assurance-maladie.

Plus de détails au sujet de votre CDP

Ce compte sert principalement à régler des dépenses se rapportant à la santé et au bien-être en général et une foule de services sont admissibles, de l’abonnement à un centre de conditionnement physique aux frais de garderie, en passant par les programmes de gestion du poids. Selon la structure de votre régime, votre employeur dépose un montant prédéterminé dans votre CDP. Libre à vous ensuite de le dépenser comme bon vous semble.


Contrairement au CFSS, le CDP est un avantage imposable (c.-à-d. que vous payez un impôt sur les prestations que vous recevez, en fonction habituellement de votre revenu d’emploi) et offre une vaste gamme d’avantages admissibles centrés sur votre mieux-être.

GARANTIES DE VOYAGE

Que dois-je savoir?

Votre régime de garanties de voyage de GSC est fourni par un partenaire, Allianz Global Assistance. Ce partenariat vous permet de bénéficier du service de qualité offert par un vaste réseau de fournisseurs de soins médicaux ainsi que d’abondantes ressources et personnes-ressources lorsque vous voyagez à l’extérieur de votre province de résidence.

 

Si la protection voyage fait partie de votre régime de garanties général, il est important de savoir quels renseignements vous serez appelé à fournir si jamais vous devez soumettre une demande de règlement d’urgence pendant un voyage à l’extérieur de votre province ou pays.

 

Voici certains points importants que vous devez connaître :

  • Consultez votre livret de prestations afin de déterminer les protections de voyage offertes par le régime;
  • Communiquez avec le service Assistance-voyage de GSC dans les 48 heures qui suivent le début du traitement; 
  • Il vous sera demandé de fournir votre numéro d'identification GSC qui se trouve au verso de votre carte d'identification GSC.

Cliquez ici pour consulter des FAQ en rapport avec la protection de voyage.

RÉGIME PROVINCIAL D’ASSURANCE-MALADIE

Et nous allons vous aider à trouver cette information…

Dans chaque province et chaque territoire du Canada, le ministère de la Santé couvre certains produits et services de santé. Choisissez votre province ci-dessous pour savoir en quoi consiste la couverture offerte par votre gouvernement provincial:

Et vérifiez en ligne les garanties offertes…

Chaque gouvernement propose également des ressources sur Internet, c’est-à-dire des sites Web de sensibilisation et des renseignements à jour sur de nombreux problèmes de santé. Vous pouvez aussi y trouver les coordonnées de personnes-ressources, notamment des numéros de téléphone et des adresses de courriel, pour communiquer avec des personnes en mesure de vous aider à résoudre vos problèmes de santé. Ces sites Web proposent également des liens utiles vers des sources d’information sur la santé. Vous trouverez ces sites Web en cliquant sur votre province.